Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Rejoignez les membres du staff sur Never Enough & Our Solemn Hour.

Partagez|

Savannah || Don't give me a damn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Savannah || Don't give me a damn Mar 3 Mai - 19:30

Savannnah Kassie Andrews


© Chamallow - Feat. Emily Browning
Quelques Infos
...


Spoiler:
 


Histoire
...


« Maman ?! Je ne me sens pas très bien. » Elle était assisse derrière son bureau, à regarder inlassablement les pièces du dossier concernant le clan de contaminés qui multipliait les attentats terroristes. Deux de ses membres avaient été arrêtés hier, grâce à son équipe et refusaient encore de parler. Elle avait confiance en ses hommes et en leurs méthodes pour délier la langue de ces monstres qui ne seraient bientôt plus une menace pour les leurs. Je craignais une fois de plus de l’interrompre au mauvais moment, c’était toujours un risque avec ma mère, ça la rendait furax. Elle était toujours très occupée et le peu de temps qu’elle possédait pour le consacrer à sa famille, elle le passait enfermée dans son bureau , seule ou en compagnie de son équipe, afin de mettre en place de nouvelles opérations. Enfant, je m’étais souvent demandée quel était mon rôle dans sa vie et s’il y avait réellement de la place pour moi. Je compris plus tard, lorsque je l’ai questionnée sur mon père que je n’étais qu’une belle erreur, un frein à sa carrière, si elle ne s’était pas démenée pour prouver sa valeur. Voilà pourquoi elle avait passé tout ce temps loin de moi et que même quand elle était à la maison, l’on partageait rarement des moments de complicités. Elle releva le nez de son dossier quand elle comprit que je ne partirais pas, je ne la dérangeais pas pour un simple rhume. « Qu’est-ce que tu as ? Fièvre, étourdissements, nausée, courbatures ? » « En plus des maux de tête et des saignements de nez. » Elle se cala contre le dossier de son siège, roulant les yeux, se demandant ce que j’avais encore inventé pour me faire remarquer. « Quel est le risque de contamination ? » S’il y avait une chose que je ne pouvais lui reprocher, c’est bien d’avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour m’éviter de devenir comme eux, une indésirable. Petite, j’étais consignée dans la demeure familiale avec l’interdiction de sortir, hormis dans le parc qui bordait le manoir. A l’adolescence, mes envies de liberté s’étaient vues contrariées par la protection rapprochée d’un gorille à sa solde dont j’avais plusieurs fois trompé la vigilance. Pour autant, jamais je ne pris le risque de contracter le virus. Je lui étais bien trop soumise et la craignais plus que la mort que pouvait entraîner le HGV. J’étais suffisamment réfléchie pour ne pas faire de ces monstres mes amis. Jusqu’à très récemment, où le choix du cœur se fait en dépit de la raison. Se pouvait-il qu’il fasse partie de ces horribles mutants ? Que le jour où il m’embrassa, il me condamna de la plus douce des façons ? S’il m’aimait, comme il me l’avait dit, pourquoi prendre le risque de me perdre pour toujours en me contaminant ? « Presque improbable. Il doit simplement s’agir d’une mauvaise grippe. » Mes forces diminuaient, je devais fournir un effort considérable pour me tenir debout alors que les vertiges me donnaient l’impression que le sol se dérobait sous mes pieds. « Va t’allonger, je termine ça et je viens te voir. » Je m’exécutais sans rechigner, même mourante, je ne serai jamais l’une de ses priorités mais aujourd’hui, je n’ai plus la force de me battre contre ça. Elle finit par me rejoindre dans ma chambre plusieurs heures plus tard pour me faire plusieurs prélèvements qui serviraient à l’analyse. J’avais beau espérer, au fond de moi, je savais ce qu’il se passait. Il ne me restait lus qu’à croire suffisamment en ma bonne étoile pour que le virus m’emporte et ne me transforme pas en monstre.

Les tests s’avérèrent positif, je muterai, qu’importe les efforts de ma mère pour me préserver. Les douleurs étaient terribles, une souffrance incomparable à tout ce que j’avais éprouvé jusque là, même si ma mère eut la délicatesse de m’administrer calmants et anti-douleur. Elle resta à mon chevet toute la semaine, armée. Hésitant encore entre m’achever maintenant, attendre que la maladie le fasse, ou être persuadée que je représentais une menace après la transformation pou le faire. « Petite garce, c’est donc ta façon de me remercier pour mes sacrifices ? Tu n’es qu’un monstre, tu n’es plus ma fille… » J’ouvrais les yeux et regardais fixement l’arme qui était pointée sur moi tandis que les larmes commençaient à inonder mon visage. Jamais je n’avais voulu ça. Malgré nos différents, je voulais la rendre fière de moi. J’étais devenue militaire, simplement pour son plaisir. Si elle n’avait pas lourdement insisté, j’aurais fait un tout autre choix de carrière mais il est difficile de couper avec les traditions familiales. Je n’étais pas spécialement douée, trop insubordonnée. Être bête et disciplinée n’étaient pas tout à fait ma tasse de thé. Au point de vue idéologique, je m’éloignais considérablement de l’armée. Véritable pacifiste, je détestais cette guerre ouverte contre les contaminés, peut-être plus que je ne les détestais eux. Les seuls arrestations auxquelles j’avais participé avaient été à l’encontre de terroristes affirmés. Pour les autres, il m’arrivait de fermer les yeux et les laisser s’enfuir plutôt que de les conduire aux laboratoires. L’argent ne me semblait pas être une motivation suffisante pour oublier mes valeurs. Je n’étais pas prête à vendre mon âme, certainement parce que si j’ai manqué de beaucoup de choses, l’argent n’en faisait pas partie. « Maman, je suis tellement désolée… » « Arrête un peu ta comédie, ça ne marche plus. Toute ta vie tu as voulu me défier, tu as refusé mon autorité, regarde où cela te conduit… » « Ce n’est pas vrai ! Si tu ne refusais pas de voir que tu as devant toi une femme et pas une gamine de quatre ans, peut-être que je n‘aurais pas eu à mentir, à tricher…» Ok, elle avait été une fugueuse. Dès qu’elle trouvait un moyen d’échapper à la cage dorée et à la pression de sa mère, elle ne se faisait pas prier. Elle était très différente des Andrews, à se demander si elle était vraiment sa fille si elles ne se ressemblaient autant physiquement. Sa mère percevaient toujours ses excentricités contre elle alors qu’elles ne servaient qu’à affirmer sa personnalité. « La confiance ça se mérite. Si tu ne t’étais pas conduite comme une écervelée, peut-être que tu aurais eu le droit à un autre traitement. Maintenant, regarde ce que tu m’obliges à faire. » Je me levais du lit, tremblante, alors qu’elle retirait la sécurité de son arme. « Maman, personne ne t’oblige à faire ça. » « Ne m’appelle plus comme ça, je ne suis plus ta mère ! » Le coup partit et je me liquéfia, littéralement. Mon enveloppe charnelle disparut pour ne devenir qu’une flaque incolore, légèrement visqueuse. J’étais capable de me déplacer, aussi je pris la direction de la sortie sans même y penser et finis par trouver refuge dans les égouts. J’étais perdue, dans une ville dont je ne connaissais que les contours pour en avoir toujours été éloignée. Le peu d’amis que j’avais été tous à la base et je ne faisais aucune illusion malgré ma candeur. Le premier qui découvrirait ce que je suis devenue me le ferait amèrement regretter. Ma propre mère avait voulu causer ma mort pour que la honte ne retombe pas sur son nom.

Des mois passèrent, il m’en fallut de nombreux pour apprendre à contrôler ma capacité. Grâce à elle, j’occupais les maisons inhabitées, au lieu de dormir sous les ponts. Je vivais du vol, étant incapable de trouver un emploi pour subvenir à mes besoins. D’abord parce que je n’ai aucune formation, hormis celle dispensée à l’école militaire, qui devait faire de moi un bon petit soldat tueur de contaminé. Mais aussi parce que j’ai terriblement peur. D’être découverte et tuée, ou pire, enfermée pour servir de cobaye à leur expérience. Alors je crains et je me cache, mes journées passent et se ressemblent, seulement animées par cet instinct de survie qui finira lui aussi par disparaître. Je suis malade depuis huit mois et même si je suis relativement en bonne santé, je sais que sans transfusion, mes jours sont comptés.


Caractère
...


Qui suis-je ??

Ton Pseudo ?? FreeTheBee
Ton Age ?? 19 ans
Comment es tu arrivé ici ?? PRD
As tu bien lu le règlement ??
Spoiler:
 


Dernière édition par Savannah K. Andrews le Mer 4 Mai - 15:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 29
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mar 3 Mai - 19:33

Bienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche 09

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mar 3 Mai - 19:34


Bienvenue & Bonne Chance pour ta fiche ^^

Si ta des questions, n'hésite pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 2:11

Bonjour et bienvenue sur Uprising Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 7:38

Bienvenue à toi jolie demoiselle drague

Si tu as besoin je suis là drague

En tout cas bon courage... :smlie:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 7:55

Bonjour a toi et bienvenu ici

Si tu a besoin de quoique se soit n'hesite pas le staff est la ^^


Dernière édition par Chris Millers le Mer 4 Mai - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 13:37

Bienvenuuuuueee oh une prdienne *-*

bonen chance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 15:55

Merci à tous pour l'accueil !! J'espère vous croiser très vite en jeu. Enfin, certains moins rapidement que d'autres... Embarassed
Ma fiche est terminée ! J'espère n'avoir rien oublié...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 16:10

Je te prévalide très chère red
J'aime beaucoup ton histoire Wink

dis sur prd tu es qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 16:22

Merci beaucoup pour la prévalidation et le compliment. I love you
Je ne suis pas encore inscrite sur PRD, puisque je ne me sers que du référencement. =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 18:31


Je te valide !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

OMG it's
Invité


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn Mer 4 Mai - 18:49

Merci beaucoup ! I love you
Revenir en haut Aller en bas



OMG it's
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Savannah || Don't give me a damn

Revenir en haut Aller en bas

Savannah || Don't give me a damn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uprising, Saison 2 : Search & Destroy :: Hors Rp :: Archives :: Saison 1 :: Hors RP :: Présentations & Liens-