Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Rejoignez les membres du staff sur Never Enough & Our Solemn Hour.

Partagez|

Comme si c'était hier... Cath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Comme si c'était hier... Cath Mar 16 Aoû - 22:44

Comme si c'était hier ...


    Petit à petit, le soleil laissait place à la lune et Ezèkhiel assistait à ce somptueux spectacle derrière la fenêtre de son salon. Il s'était confortablement installé dans son fauteuil électrique en cuir. Il s'amusait à faire fonctionner l'option massage grâce à sa nouvelle capacité lui permettant de maîtriser les champs magnétique. Oui, vous pouvez le dire, Ezèkhiel se tapait un petit kiffe tout seul quoi. Mais comme toujours, cela ne dure jamais longtemps car l'homme se lasse vite. Le soleil terminant de se coucher, il décida alors d'aller faire un tour dehors.

    La nuit est le moment de la journée que préfère Ezè. En effet, la nuit les rues se vide de monde, tout devient plus calme, plus paisible, mais aussi plus dangereux. Les rôdeurs ne sont généralement pas bordé de bonnes intentions, chacun à une idée en tête. Ce soir, l'idée qu'avait eu le ténébreux était de vandaliser le " Civic Center ", le musée quoi. Pourquoi ? Allé savoir, peut-être pour emmerder son ex petit-amie. Je parle bien évidemment de la traitresse qui s'est marié à un scientifique alors qu'elle fait partie de la résistance. Ezèkhiel n'avait toujours pas digéré la nouvelle. Premièrement par jalousie, car il y a un peu plus de six mois, l'homme avait fortement envie de retenter quelque chose avec la belle, et deuxièmement parce que c'était un scientifique merde ! Ok, il paraitrait que ça soit un " gentil " qui ne nous veut moins de mal qu'auparavant mais c'est tout de même un scientifique, employé de gouvernement et qui est donc sous l'emprise d'une potentiel manipulation de celui-ci. Après tout, le gouvernement a plus d'un tour dans sa poche, et le naturel méfiant d'Ezèkhiel lui criait que toute cette histoire n'était pas clair.

    Donc pour en revenir à cet acte de vandalisme, Ezè s'était dit que s'il abimait les oeuvres d'art du musée, Cath ne pourrait plus s'en servir, et cela lui ferait bien chié. L'idée est assez saugrenue je l'avoue, mais Ezèkhiel est un homme dépourvue de sens logique et peut se mettre à faire n'importe quoi n'importe quand, sans même qu'il s'en aperçoive. Arrivant devant le lieu de son futur crime, l'homme se posta devant la porte. Magnétisant la serrure, il ouvra naturellement la porte principal, et se chargea de désactiver les alarmes. C'était la première fois que l'homme avait l'occasion d'employer son nouveau don de cette manière, il lui fallut donc du temps afin de parvenir à faire ça bien. C'était éprouvant physiquement, son cerveau cognait à force d'entrer en contact avec ces champs magnétique, se tenant la tête l'homme fit une grimace témoignant de sa douleur. A peine le travail finit, il entendit un bruit venant d'une salle plus loin, il n'était apparemment pas seul, et se doutait déjà de l'identité de cette seconde personne...

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mer 17 Aoû - 8:33

Besoin de m'évader, de changer d'air et surtout de partir loin de tout sa !! J'avais juste besoin de... m'éloigner un peu, faire le point et comprendre ce qui était en train de m'arriver. Tout avait bien été jusque là, j'avais penser que j'avais vaincue cette peur de l'engagement et que j'avais muris mais dernièrement, je me rendais compte que tout cela n'était que de la connerie !! Je recommençais à avoir peur et à vouloir fuir, ce que d'ailleurs j'avais fais ce soir. Est ce que s'était dut à ce nouveau virus ?? Parce que je n'étais pas tout à fait sur de cela mais je crois bien qu'il avait eu de l'effet sur moi, je dis sa... mais en fait je n'en suis pas certaine, c'est juste que quand on se transforme en pleine nuit en panthère noir et que le type allonger à vos cotés manque de faire une syncope en se réveillant, on se pose quelques questions et c'est normal non ?? Enfin bref, selon Sidney, c'était normal que je me comporte comme sa, je suis un félin et les félins ne sont pas fidèle et surtout ils ne sont pas fait pour une vie de couple bien rangé. Elle avait surement raison et pourtant j'avais eu envie d'y croire... mais peut importe, il fallait vraiment que je sorte de cette baraque et que je fasse quelque chose qui allait me détendre un maximum et me faire penser à autre chose. Et surtout, je ne devais pas aller dans un bar ou un autre endroit du genre, c'était trop dangereux, me connaissant j'étais capable de perdre le contrôle et de sauter sur le premier venue... non au lieu de sa je pris ma moto et démarra en trombe, je fis plusieurs fois le tour de la ville à vive allure mais je n'étais pas calmer pour autant, étrange pourtant en général sa fonctionnait... je devais donc tenter autre chose. Je mis le cap sur la zone nord de la ville et arrêta ma moto dans une petit ruelle qui donnais sur l'arrière du bâtiment du musée de la ville. J'avais besoin de commettre quelque chose d'illégal, d'en revenir en quelque sorte à mes premiers amours, d'ailleurs en y pensant, je n'avais pas fait sa depuis des mois et sa me manquais horriblement et je suis presque sur que si Sean me voyait, j'aurais droit à un sermon...

C'était sa son plus gros problème, dans le fond, jamais il ne m'avait accepter tel que j'étais, il avait juste tenter de me formater, de me dresser de la manière qu'il l'entendait en me rabâchant que mes activités étaient dangereuses et que je devais arrêter... mais je suis un félin, et on ne dresse pas un félin, on peu juste espérer le faire changer pour un temps et c'était exactement ce qui s'était passé, et vous savez ce qu'on dit, chassez le naturelle, il revient au galop !! Je secouais la tête pour arrêter de penser à tout sa et d'un bon je me hissais discrètement sur le toit du bâtiment. J'avais fais sa des centaines de fois et je connaissais ce bâtiment par cœur tellement il avait été ma cible favorite pendant des années !! Je crochetais alors l’issue de secours se trouvant sur le toit avant de me glisser dans un des conduits d'aération. Je savais pas encore ce que je voulais mais ce qui est bien avec les conduits d'aération c'est qu'on peut tout voir et ce sans déclencher la moindre alarme. J'avais entendue dire que le musée actuellement exposait des toiles célèbres du peintre Matisse. Sa valait une fortune sur le marché noir et avec sa j'allais surement m'en mettre plein les poches !! Je m'arrêtais alors au second étage, retirais la grille de ventilation et me glissais dans le troue pour atterrir sur mes jambes devant un magnifique tableau. Je restais là à le contempler pendant quelques instant avant de m'approcher et de m’atteler, je devais couper les alarmes et découper la toile de son cadre, un jeu d'enfants et puis c'est comme la bicyclette, sa ne s’oublie pas !! Mais alors que j'essayais de décrocher la toile, j'entendis un bruit à l'étage du dessous, j'étais presque sur que sa ne pouvais pas être le gardien de nuit, ce type était un gros nulle qui passais son temps de service à ronfler !! Je me penchais alors doucement par dessus la rambarde et au même moment l'homme leva la tête vers moi, j'avais du mal à le croire : Ezèkhiel.

Un vieil ami dont je n'avais pas la moindre nouvelle, en même temps c'est vrai que j'étais un peu couper de tout puisque je vivais avec l'ennemie public numéro un !! Sa aussi sa me manquais, voire mes amis et faire des folies avec eux... mais passons !! Je pris quelque temps pour remettre mes esprits en ordre avant de dire en parlant assez doucement quand même pour pas réveillé le super chien de garde :


« Ezèkhiel ?? Mais qu'est ce que tu fiche ici ?? Ne me dis pas que tu te reconvertis en voleur parce que au dernière nouvelle faut être discret pour exercé se métier et la discrétion sa a jamais été ton truc !! »

J'avoue, ma curiosité avait été piqué au vif et je voulais en savoir plus, d'autant que cela me manquais de ne plus le voir, je voulais savoir ce qu'il devenait...

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Dim 21 Aoû - 18:41

    Biiingo ! Aaah comme cela avait été facile de deviner qui se cachait derrière ce bruit. Ezèkhiel avait tout de même de bons pressentiment pour réussir à retrouver Catherina pile-poil le soir d'un de ses cambriolages. A moins que ça ne soit juste le hasard en fait, à voir... Une chose est sure, Ezèkhiel était satisfait de lui, quoi qu'il aurait aimé que la jeune femme le prenne en flagrant délit, rien que pour l'énerver. Mais en fait, derrière sa rancune l'homme était content de retrouver son ami, avec qui il n'avait pas dénié discuter depuis la nouvelle.

    En effet, lors de l'attentat à Alcatraz, Ezèkhiel n'a pas prit une seule fois la peine d'adresser un regard à son ex-petite amie. Il avait fait comme-ci c'était une banale inconnue. Il faut dire que l'homme n'y aurait jamais participer sans l'insistance de Sidney Parker. Sauver le mari empoté de sa belle féline, il en était hors de question. Heureusement, Sidney avait des arguments convainquant comme : la vengeance contre Alcatraz. Et c'est seulement pour cette raison que Catherina et Ezèkhiel se sont croisés à leur dernière rencontre. Bon d'accord, c'est vrai qu'Ezè avait jeté un coup d'oeil sur la belle, au cas où il fallait lui venir en aide, mais généralement elle se débrouille bien toute seule...

    - " Moi ?! Mon dieu non ! Je suis trop honnête, c'est bien connu ! ... Bien sûr que je suis discret, admire ! "

    Dans une propulsion de vent silencieuse, l'homme se souleva jusqu'à la balustrade où l'attendait la jeune femme.

    - " Et toi ? Tu viens enrichir tes connaissances je suppose... "


    D'un ton ironique et le sourire aux coins des lèvres. Ezèkhiel aimait bien taquiner la jeune femme, et il faut dire que cela était réciproque. Puis après-tout, c'est elle qui avait commencé, non mais ! Heeey ! Mais c'est que la jeune femme l'emmenait dans une discussion autre que celle qu'il voulait avoir avec elle au départ, et il ne s'en est même pas rendu-compte ! Aaaah la magie de la beauté, c'est fou comme ça peut faire tout oublier ...

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 9:02

La vie c'est pas toujours quelque chose de simple et sa je l'avais découvert à mes dépends à plusieurs reprises !! Raison pour laquelle je m'étais toujours arranger pour donner ce cotés simple à tout ce que je faisais dans la vie et pour cela j'avais instaurer des règles. Jamais de sentiments, jamais d'attendrissement, jamais de relation qui durent trop longtemps, jamais de fidélité... et bien d'autres dans le genre et pourtant j'avais brisé dernièrement toutes ses règles ce qui rendait ma vie encore plus compliquer qu'elle ne l'était déjà. Et j'en venais à me demander si j'avais fais le bon choix, si j'avais pris la bonne décision en décrétant que Sean était le bon... mais au final plus j'avançais et plus je me disais qu'il n'y aurait jamais de bon pour quelqu'un comme moi. Il faut se rendre à l'évidence, je suis une femme mi humaine, mi animal, qui a bien souvent plus le comportement de l'animal que de la femme, je suis une voleuse, une tueuse, mais par dessus tout, je suis quelqu'un qui ne peut vivre qu'en étant libre !! Tout cela était bien trop contradictoire, ce qui me poussait en ce moment même à fuir et à prendre mes distances avec Sean. Le musée était pour moi une bonne manière de me détendre, voler un tableau qui valait des milliers de dollars et simplifier ma vie au maximum comme avant... Et en parlant de comme avant, il avait fallut que je tombe justement sur Ezèkhiel, un ami, qui avait été un peu plus que sa avant, mais une personne avec qui je gardais d'excellent souvenir, justement dut au fait que c'était simple et sans prise de tête, et qu'il avait aussi toujours accepter ce que j'étais et ce que je faisais sans vouloir essayé de me changer !! Je l'avais revue à Alcatraz mais il s'était montré distant, j'avoue ne pas trop avoir compris et Sidney m'avait dit de ne pas y faire attention, que sa lui passerait surement, d’ailleurs ce jour là j'avais eu d'autres chats à fouetter donc j'avais suivie les conseils de Sidney et visiblement elle avait raison car aujourd'hui il avait l'aire plus détendue et plus enclin à m'adresser la parole !! Je souriais à sa remarque lorsqu'il se laissa poser devant moi je répondit :

« C'est bien ce que je dis, tu aimes trop te donner en spectacle pour être discret !! »

Ezèkhiel était de ceux qui aime le fait d'être contaminés, qui aime ses dons et s'en servir un maximum pour faire absolument tout ce qu'il a envie de faire !! Je ne pouvais pas l'en blâmer, après tout je n'irais pas jusqu'à dire que j'aime le fait d'être contaminés mais parfois mes pouvoirs sont une bonne choses... d'autres fois moins, quand même, surtout depuis que j'ai tendance à me recouvrir de poils dés que mes émotions sont trop forte... Il me retourna alors ma question en me demandant si je venais enrichir mes connaissance, je lui montrais alors le tableau à moitié détacher du cadre d'un coup de tête avant de répondre :

« Tu me connais, enrichir mes connaissance sa ne rapporte pas des masses, je préfère de loin enrichir mon porte feuille... de plus, les soldes commencent bientôt !! »

Pour la dernière partie c'était de l'humour, du moins quelque chose du genre on va dire car j'ai beau être ce que je suis, je suis une dingue de shopping... et vous savez ce qu'on dit, les félins sont attiré par tout ce qui brillent !! Je retournais alors m'occuper de mon tableau en lui demandant en même temps :

« Alors, tu compte me dire ce que tu fais ici ou je vais devoir deviner ?? »

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 13:44

    Il est vrai qu'Ezèkhiel est un de ceux qui s'amuse à exploiter son don pour n'importe quelle tâche, même si futile soit-elle. Ezèkhiel considère que chaque geste fait avec ses capacités lui apporte chaque fois un peu plus d'expérience, il s’assouplit, se discrétise, se renforce mais il faut aussi avouer que c'est un bon moyen pour frimer, et ça c'est un des passes-temps du jeune homme qui adore se donner en public afin de montrer toute l'étendu de son talent. Peut-être recherche-t-il une certaine forme de respect ou d'admiration derrière ces démonstrations, tout ceci n'est pas clair, il nous arrive parfois de faire des choses dont on ne peut expliquer le pourquoi, c'est alors le subconscient qui intervient, lui seul sait pourquoi il agit ainsi, sans que nous ne comprenions nous-même.

    - " C'est vrai que j'aime me donner en spectacle, je l'avoue. Mais il y a discret et discret, il ne me semble pas avoir été remarqué jusqu'à présent... non ?! "

    C'est vrai après-tout, personne ne l'avait vu entré dans le musée, ni-même entendu, enfin à part Catherina, mais ça c'était déjà prévu, et un félin à l'ouïe fine non ? Donc c'est tout à fait normal. Oh puis après tout ce n'est pas le sujet, Ezèkhiel n'a aucune raison de vouloir se forcer à être discret puisque ses ambitions s'étendaient plus loin que celle d'un banale voleur d'oeuvre d'art.

    - " Aaah, tu ne feras jamais rien comme tout le monde toi hein, ça ne te dis pas un vrai travail je suppose, vilaine petite klepto ! "


    Ezèkhiel n'avait jamais eu aucun problème avec le " passe-temps " kleptomane de la jeune femme, car oui pour Ezè c'était plus un passe-temps qu'un emploi. Tu me diras, Ezèkhiel aimerait bien avoir lui aussi un passe-temps qui rapporte aussi gros. Ezèkhiel est tout à fait d'accord avec la philosophie de Catherina concernant la facilité. Du plus loin qu'il la connaissait il avait toujours vu la jeune femme choisir la facilité. Facilité pour gagner de l'argent, facilité dans les sentiments. Ezè était un peu pareil, ne voulant pas se compliquer la vie à cause de sentiment qui pourrait nous retirer notre liberté, c'est d'ailleurs pourquoi il l'avait toujours laisser vivre sa vie comme elle l'entendait, et s'ils se sont séparés c'est sans doute à causes de ces fameux sentiments qui s'approchaient, les menaçants d'effacer leur liberté. Et encore une fois, les deux jeunes gens avaient choisi la facilité en se séparant. Par contre contrairement à Cath, l'homme souhaite gagner sa vie honnêtement, tout d'abord pour récolter les fruits de son propre arbre, et deuxièmement parce qu'il n'y a jamais rien compris aux arts, en même temps on peut lui pardonné, il est arrivé en ville sans autre culture que celle des scientifiques.

    - " Ce que je suis venu faire ici ? ... "

    L'homme observa la jeune femme qui se dirigea vers un tableau dont elle avait déjà commencé à sortir de son cadre, la suivant de loin, il comprit très vite que si son choix s'était porté sur ce chef d’œuvre c'est qu'il devait valoir une belle petite somme. Un sourire sournois en coin de lèvres, l'acte qu'il allait faire n'allait sans doute pas du tout plaire à la jeune femme mais il s'y était déjà préparé. Sa main se leva vers la toile, et tout doucement celle-ci s'enflamma sur le simple contrôle du jeune homme avant même que Cath ne pu la décrocher.

    - " Voilà ce que j'étais venu faire... Te faire chier, pour te donner une petite leçon sur ta traîtrise... "

    Le son de la voix d'Ezè était tout de suite moins sympathique, il ne voulait pas s'entre-choquer avec elle, mais il n'avait pu s'empêcher de lui donner une petite " leçon ".

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 14:25

La discrétion est un art pas donné à tout le monde et encore moins à n'importe qui, pour être discret il faut déjà le vouloir dans un premier temps mais il faut également ne pas être du genre à faire étalage de ses talents !! Je suis une personne discrète, dans le fond très peu de gens savent que j'ai un dons et lorsque je l'utilise la plus part du temps c'est pour tuer sans laisser de témoins, ou pour voler, et lorsque je vole personne ne sait que c'est moi sauf mon revendeur, je n'en retire donc aucune gloire, juste un bon paquet de frique ce qui me suffit amplement. Je n'ai pas besoin de gloire, ou de reconnaissance, tout ce que je veux c'est vivre ma vie comme je l'entends. D'ailleurs, pour moi, les gens comme Ezèkhiel qui ont besoin de reconnaissance sont simplement des gens avec de gros problème psychologique. Pour lui je l'avais toujours sut, un gros manque effectif peu conduire à un manque de reconnaissance, ce qui le pousse à agir de la sorte et à se donner en spectacle se croyant invisible. Mais après tout, cela ne m'a jamais déranger outre mesure, chacun à sa propre vie et réagis à sa manière, si c'est comme sa qu'il se sent bien... pourquoi pas, mais il ne faut pas s'attendre à ce que cela fonctionne, j'avais compris depuis longtemps quel était son problème et je savais qu'il ne faisait que se cacher derrière cette façade... Il parlait de me trouver un vrai boulot, je n'en voyais pas l'utilité et il le savait très bien, pour moi rien ne valait la facilité et j'avais reçut ce dons qui m'avait permis de vivre le plus simplement possible et de manière libre alors pourquoi m'en cacher ?? Je lui lançais un regard en souriant en coin avant de rétorquer :

« Trouver un vrai job... tu es sérieux là ?? Tu me vois me taper 35h par semaine de boulot alors que je peux gagner le salaire de 3 mois de travail juste en une heure dans cet endroit ?? On dirait presque que tu ne me connais pas !! »

Je détournais mon regard de lui, les choses avaient changer entre nous, je n'avais pas eu de nouvelles depuis longtemps et je ne savais plus trop sur quel pied danser, je savais qu'il me reprochais des choses, mais j'ignorais quoi... et d'un autre sens je me méfiais de lui car j'avais entendue dire qu'il vivait avec une mercenaire qui avait pour but de tous nous éliminé... je ne savais pas trop ce qu'il fabriquait avec elle mais à mes yeux tout cela était plus que louche et je préférais donc me méfier !! Je repris alors ce que je faisais, décrocher la toile de son cadre afin de pouvoir la revendre un max et en même temps je lui demandais ce qu'il faisait là. Il répondit à ma question par une autre question et son ton n'indiquait rien de bon, je le connaissais assez bien pour savoir qu'il mijotais quelque chose mais je faisais comme si de rien n'était tout en faisait bien attention à rester aux aguets. Tout mes sens étaient en alerte et d'un coup une idée me vint à l'esprit... comment en étions nous arriver à sa ?? Comment étions nous passer de la relation que nous avions eux à être aussi méfiant l'un envers l'autre, à se comporter comme des ennemies ?? Je n'eux pas le temps de me poser plus de question que la toile que je décrochais pris feu en me faisant reculer d'un bon. Je lui lançais un coup d'oeil avant de comprendre que cela venait de lui. Je ne comprenais pas, il me connaissais, il savait que j'avais peur du feu il osait me faire cela... il pris de nouveau la parole et cette fois la colère explosa en moi, il parlait de traitrise, lui osait porter de tels accusation contre moi... Sans même que je m'en rende compte sa recommençais je me sentais changer et d'un coup je me transformais en un énorme félin noir enragé, d'un bon je lui sautais dessus ce qui nous fis tout les deux bascule à travers la rambarde et tomber sur le sol dure de l'étage du dessous. Je devais reprendre le contrôle et que je me calme, je respirais alors que je me retransformais dans la chute avait amortis et j'étais tomber sur lui, mais la chute n'avait pas été trop haute, je savais qu'il n'avait pas trop de domage, je lui envoyais alors mon poing dans la figure en lui balançant ma rage :

« Tu parles de traîtrise ?? Regarde toi donc un peu !! Même Sidney n'a plus confiance en toi depuis que tu joue avec ta mercenaire qui n'a qu'une idée en tête tous nous tuer !! Sean était un scientifique, il n'a jamais tuer aucun d'entre nous et il a démissionné... mais toi... toi demande donc à ta poule de luxe combien d'entre nous elle a descendue ses derniers temps!! »

La question me revenait... comment nous en étions arrivé à sa ??

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 16:55

    " On dirait presque que tu ne me connais pas ", ces mots retentirent douloureusement dans l'esprit d'Ezèkhiel. Ce n'est pas ce qu'il voulait dire, il ne voulait pas qu'elle croit qu'il veuille la juger ou bien même la changer. Il avait sorti ça comme ça, parce qu'elle critiquait son aspect indiscret. Bien sûr qu'il la connaissait bien, mais quand cette phrase retentit dans sa tête une sorte électrochoc se fit sentir en lui, il ouvra alors les yeux sur la distance qui s'était installé entre eux, et tout cela par sa faute...

    Ezèkhiel n’eut pas le temps de répondre à sa phrase, c'était trop tard il venait déjà de brûler le tableau, et comme prévu la jeune femme se transforma. En voyant cette grosse panthère noir Ezèkhiel comprit que Cath avait été contaminée elle aussi par le virus Alpha car il ne l'avait jamais vu comme ça. Sans même qu'il ai le temps de bouger le petit doigt, le félin lui sauta dessus, les poussant alors tout les deux par dessus la balustrade. Ezèkhiel créa rapidement un nuage moelleux à 10 centimètres du sol afin d'amortir la chute, et pour ne pas éveiller le gardien et son molosse de chien. Hum... et c'est Catherina qui parlait de discrétion ? Le félins avait quelques peut crocheté la peau du jeune homme dans la chute, causant des déchirures sur son tee-shirt.

    Les souvenirs revinrent alors à la surface, comme si c'était hier, le jeune homme se remémora leur première rencontre qui fut aussi tumultueuse que cette nuit. Sauf que depuis ce jour, Cath et Ezèkhiel ne se sont plus jamais battus, et le jeune homme ne pensait vraiment pas qu'un jour il revivrai cette première rencontre. Son esprit commençait un peu à s'échauffer après une chute d'un étage, mais il tenta de garder son calme en écoutant ce que la jeune avait à dire, n'oubliant pas garder un oeil sur la potentielle arrivée du gardien. Il n'allait même pas chercher à l'attaquer à son tour, il ne voulait pas lui faire de mal, pas à elle...

    Ses paroles résonnèrent à nouveau dans la tête d'Ezèkhiel. Sidney ne lui fait plus confiance ? Non, pas Sidney ! Si Ezè perdait le soutien de cette amie qui lui ai si cher alors il serait détruit. Cette femme a été son mentor, et il la voit toujours comme un exemple, rien que l'idée de l'avoir déçu le faisait frissonnait. Tout ce que disait Catherina était véritable, mais les premières raisons de cette relations elle ne les connait pas, ni même le fait qu'Ezèkhiel est parvenu a contaminer la mercenaire, puisque cette information est resté secrète. Enfin, sa relation aussi aurait du être secrète, à croire que tout se sait à San Fransisco, tout se sait beaucoup trop vite même...

    - " Ecoute, mon charme m'a sauvé la peau ! Je me suis senti seul, il y a six mois je t'ai envoyé des signaux ... tu me manquais Cath ! Tu sais comment je suis, cette fille s'est mise à genou devant moi, elle m'a donné l'affection dont je manquais, et je l'ai contaminé mais ça tu es la première à le savoir ! Elle a calmé le jeu depuis quelques temps et me donne même certaines infos, ce qui m'a permis de sauver quelques uns d'entre nous, pour ceux qu'elle a réussi à descendre, c'est qu'ils n'étaient pas assez fort ... Et puis moi je ne me suis pas marié avec, j'ai la liberté de la quitter et même de la tuer si je veux, maintenant qu'elle est à ma merci, mais j'ai un autre plan pour elle..."


    Son plan ? Transformer sa mercenaire en résistante, l'acceptation auprès des autres serait certainement compliqué, mais si son plan marche comme prévu Angela deviendra une redoutable résistance avec le don qu'elle possède. Enfin, il n'a même pas encore tâté le terrain auprès d'elle, il n'est même pas sûr de réussir à la convaincre, mais cela arrangerai bien ses affaires.

    En attendant, sans qu'il s'en rende compte, l'homme a avoué qu'il avait encore des sentiments pour Cath, lorsqu'il s'en aperçu il était déjà trop tard, les mots étaient sortis, espérons juste que dans la colère la féline n'ai pas fait attention à cela.

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 17:27

La colère était en train de me submerger, qu'il me cherche et veuille simplement jouer avec mes nerfs c'était une chose, mais oser mettre en doute mon intégrité envers les miens alors qu'il n'y a pas si longtemps c'était moi qui les guidais à travers Alcatraz et qu'aujourd'hui des centaines d'anciens détenus sont libre grâce à mon action... oser parler de traîtrise alors qu'il couche avec une mercenaire qui tue et traque les nôtres !! Contrairement à lui je n'ai que faire qu'ils soient fort ou faible, c'est une chose que Sidney m'a apprise, il y a toujours des forts et des faibles mais même en étant faibles ils sont des nôtres, ils sont comme nous et donc nous nous devons de les traiter en égales !! Son amie avait probablement tuer bon nombre d'entre nous et je ne comprenais pas quel jeux il jouait avec elle, ni même sur quoi exactement était basé cette relation, mais une chose est certaine c'est que jamais je ne pourrais être avec une personne sachant que chaque jour elle traque et tu les miens !! Ma relation avec Sean n'avait jamais été comme cela, à l'origine il n'a traquer qu'un seul contaminé dans toute sa vie et il était tomber amoureux d'elle et avait laisser tomber... mais jamais il n'avait tuer ou encore traquer les miens, son travail s'était toujours limité à des recherches sur l'amélioration des capacités grâce à la génétique pour le gouvernement !! J'étais de plus en plus perdu, je ne comprenais pas ce qui arrivait à Ezèkhiel et ce qui le poussait à agir ainsi envers moi tout en étant bien conscient que de son cotés son comportement était bien pire que le miens !! Mais dans ses paroles une chose me frappa soudain, il parlait de ses sentiments envers moi et de mon sout disant mariage avec Sean... c'était donc sa... ce qui l'embêtait tant que sa c'est que je sois marié à cet homme... si seulement il savait que ce mariage n'avait rien de légal d'une part et rien d'authentique d'autre part !! Je respirais un peu, je tentais de me calmer et de retrouver une respiration normale, ce n'était pas simple, surtout pour moi avec ce foutue félin qui se battait en moi pour reprendre le contrôle et pouvoir le mettre en pièce... mais je ne voulais pas de sa, je voulais comprendre et je commençais tout juste à saisir. Je me redressais, dans la chute j'étais tomber sur lui et je n'avais pas vraiment eu le loisir de bouger du coup je me trouvais toujours sur lui. Je l'observais un instant jusqu'à ce que le silence devienne trop pesant et que je finisse par prendre la parole :

« Je me suis demander pourquoi... pourquoi tu me disais cela et tu agissais comme sa envers moi mais je commence à saisir c'est cette histoire de mariage !! » J'eus un léger rire ironique avant de reprendre : « Laisse moi t'apprendre un scoop sur ce fameux mariage, en réalité je n'ai aucun souvenir de ce mariage, nous étions partie pour Vegas un week end, on était là pour s'amuser et oublier la vie d'ici et on s'est tellement amusé qu'on s'est réveillé sans le moindre souvenir avec la bague au doigt !! De plus un mariage à Las Vegas n'es valable qu'a Vegas, sauf si on le fait valoir mais ce n'est pas le cas, avec ce qu'il s'est passé sa a été le dernier de nos soucis !! »

Je continuais de le regarder, j'avais finis par reprendre mon calme et je me relevais doucement de lui afin qu'il puisse également se relever, j'avais déchirer ses vêtements sans le vouloir, il allait falloir que je m'habitue à ce nouveau don et à ses griffes acéré... je lui tournais le dos sans trop savoir que dire d'autre avant de me retourné et de poursuivre :

« J'avais raison... tu ne me connais donc pas !! Si c'était le cas, tu saurais que je ne suis pas du genre à m'engager aussi sérieusement... si tu le savais, tu saurais également que c'est la raison pour laquelle je ne suis jamais revenue vers toi !! A quoi bon se faire du mal... »

Je baissais les yeux un instant, cette discutions me mettais mal à l'aise tout simplement parce que parler sentiments n'était pas vraiment mon truc... je suis plus du genre à être à l'aise dans un combat que dans une discutions à cœur ouvert !! D'un bon souple je remontais à l'étage du dessus avant de lui dire :

« Quand à ton amie, sache qu'en ce qui me concerne tu peux bien faire ce que tu veux d'elle ou avec elle, mais le fait est qu'à mes yeux elle tue les notre, faible ou non c'est un crime et si je suis amené à l'avoir en face de moi... je n'aurais aucune pitié pour elle !! »

Je voulais en finir, je voulais que cela s'arrête je commençais à ramasser mes affaires afin de prendre la fuite au plus vite... fuir, sa a toujours été mon truc dans ce genre de situation !!

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 18:50

    Voir Catherina sur Ezèkhiel provoquait chez le jeune un sentiment assez douloureux, des souvenirs se bousculaient dans sa tête, des souvenirs qu'il n'a partagé qu'avec la jeune femme, des moments de sa vie qui l'on marqué et des moments qu'il avait été heureux de passer, sans doutes les premiers instants de sa vie où il oublia l'espace de quelques instants sa vie de contaminé, c'est en ayant vécu ces moments là qu'il avait commencé à comprendre réellement le sens du mot " vivre ". Il avait envie que le temps s'arrête, peu importe le sentiment douloureux qu'il pouvait y éprouver, cet instant il ne le revivrai peut-être pas de si tôt. Puis finalement, la jeune femme se releva doucement, tout en expliquant les situations étranges dans lesquels elle s'était mariée. Ezèkhiel n'avait jamais été mis au courant sur cette partie de l'histoire, il avait toujours eu en tête que Catherina avait changé, qu'elle avait décidé de se poser, qu'elle avait éprouvé de réelle sentiments pour ce scientifique et c'est la vrai raison de la colère d'Ezèkhiel, lui qui avait toujours espéré pouvoir construire quelque chose de durable avec Catherina, il s'était dit que si la première fois cela n'avait pas marché c'est parce qu'ils n'avaient tous les deux pas eu le temps de se rassurer sur cette chose effrayante que l'on appelle sentiment, il s'était dit qu'ils leurs fallait juste un peu de temps pour grandir. Alors lorsqu'il apprit la nouvelle, l'homme était furieux, il aurait voulu être à la place du scientifique, la jalousie et la possessivité d'Ezèkhiel était donc la réelle raison de ce changement de comportement.

    - " Je... Je ne savais pas. Bien sûr que je te connais Cath, mais je me suis dis que tu avais eu des sentiments tellement fort que tu as changé pour lui... "

    Jamais Ezèkhiel n'aurait pu imaginer un scénario tel que celui que la féline venait de lui raconter, comment peut-on se mettre dans un état aussi pitoyable et se réveiller le lendemain avec la bague au doigt, cette histoire lui semblait tellement folle. Bon, il est vrai que l'histoire d'Ezèkhiel et Angela elle aussi pouvait être considérée de folle. Ezèkhiel a toujours aimé prendre des risques, tenter des choses qui dépassent son entourage. Ce qui l'a poussé a commencer quelque chose avec Angela est sans doute son égoïsme, préférant faire passer en premier son manque d'affection plutôt que le respect de sa communauté. Ce geste n'est peut-être pas pardonnable, mais si tout le monde aurait vécu ce que l'homme a vécu alors peut-être y aurait-il des gens compréhensif. L'homme n'a pas grandi comme tout le monde, il n'a pas connu ce qu'est la vraie vie, il n'a pas appris à " vivre " normalement, et lorsque après vingt ans on vous donne enfin la possible de l'apprendre alors on peut se mettre à faire n'importe quoi. Un peu comme un aventurier, on tente de découvrir plein de chose en touchant un peu à tout et c'est ainsi qu'on se fait notre propre apprentissage de la vie, et il arrive malheureusement que parfois on se trompe de chemin et que l'on déçoivent alors ses proches... Ses amis... La seule famille que possède Ezèkhiel et de se dire qu'il les a déçu, l'homme ne veut pas l'entendre, il n'a jamais accepter d'échouer et pourtant ce n'est pas son premier échec, il n'y a qu'a voir ce que la relation de Catherina et lui a donné...

    - " A quoi bon se faire du mal ? Je ne t'ai jamais rien demandé de grandiose, j'avais juste besoin de ta présence... "

    La présence de Catherina, c'est tout ce qui l'avait toujours satisfait, l'aidant parfois même à vaincre ses troubles de l'affection qui le rende parfois si difficile à supporter. Ezèkhiel ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire, la seule fois où il a pu " souffrir " c'est lorsqu'ils se sont séparés d'un commun en accord, parce qu'il s'était dit qu'il finirai par regretter d'avoir abandonné tout ça à cause d'une stupide crainte des sentiments...

    Voyant que la jeune femme s'éloignait, au début Ezèkhiel ne bougea pas, il savait qu'elle n'avait qu'une seule envie: prendre la fuite. C'est ce qu'elle a toujours fait lorsqu'elle ne voulait pas affronter des réalités difficiles. Il l'avait déjà laisser fuir une fois, et il s'était promis de ne plus la laisser repartir ainsi.

    -" Cath, attends ! "

    Il souleva le nuage sur lequel il était encore allongé afin de la suivre. L'homme se plaça face à elle afin de l'empêcher de partir. En fait, il ne savait pas trop quoi lui dire afin de la retenir, il finit par mettre ses mains dans les poches, une expression désolé dans les yeux, s'approchant doucement d'elle il finit par lui dire:

    - " Je suis un idiot... Pardonnes-moi "

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 22 Aoû - 21:54

Ressentir des choses c'est pas toujours bien, surtout quand c'est de l'affection ou encore de l'amour, dans ce sens sa fais mal, sa fais toujours mal et je suis bien placé pour le savoir !! Mes parents, ma sœur, Jake... je les aimais et cela m'a anéantis lorsqu'ils sont mort, c'est d'ailleurs depuis la mort de ma sœur que je me suis forgé cette carapace, le jour ou j'ai décider que plus jamais je ne m'attacherais assez à une personne pour pouvoir ressentir cela !! Alors pour me tenir à ses engagements j'ai tout fait pour ne rien ressentir, je ne suis jamais rester assez longtemps avec une personne pour ressentir trop de choses, je ne me suis jamais attaché et j'ai pris la fuite dés que les choses commençaient à devenir trop sérieuse !! Ce que j'ai fais avec Ezèkhiel il y a quelques temps mais à ce moment nous étions tout les deux en accords, il voulait aussi cette séparation, sa a d'ailleurs été avec lui que ce fut le plus simple dans un sens... mais aujourd'hui j'en venais à me poser des questions... le voulait il vraiment dans le fond ?? J'avais un doute là dessus... Son comportement ressemblais beaucoup à de le jalousie mais je n'étais pas encore sur qu'il s'agisse bien de sa, pour une fois je n'arrivais plus à le cerner, en même temps j'étais dans un tel état de confusion que je n'arriverais pas à cerner qui que ce soit. Comment se faisait il que ses paroles m'atteignent autant ?? J'avais tout fait pour m'éloigner, rester juste une simple amie pour lui mais pourtant je ressentais assez d'attache pour ressentir le besoin de me justifier et pour être troubler !! En temps normal, j'aurais cogner en me disant que je ne devais aucune justification à personne mais pas là et je me revoyais en train de lui expliquer les conditions de mon mariage à Las Vegas. Des conditions qui n'ont rien de très extraordinaires lorsqu'on connait Vegas, là bas rien ne vous arrête alors pour une fêtarde comme moi, difficile de rester sobre... Mais tout cela était derrière moi, et avec Sean sa se passait tellement mal ses derniers temps que je nous n'avions même pas reparler de ce mariage et de ce que nous devions en faire !! Quoi que je fasse avec lui je me sentais comme un animal en cage et j'avais de plus en plus l'impression que c'était justement dut à cette histoire de mariage... sa me faisais tout simplement flippé !! Ezèkhiel semblait surpris par mes paroles et il semblait également éprouver du remords, il s'était imaginé des choses qui ne pouvait tout simplement pas être possible !! J'eus un rire ironique avant de répondre :

« Comment changer l'inchangeable ?? Tu crois que c'est dut que à moi ce comportement que j'ai ?? Tu crois que je rêve de passer ma vie seule ?? Non... mais c'est pourtant ce qui m'attends au final, parce que je suis un félin et que nous ne pouvons être que des solitaires... vivre avec quelqu'un serait vivre en cage pour moi !! »

Ce dons jouait également beaucoup sur mes raison de me tenir loin des sentiments, je savais que je n'étais pas faites pour la vie à deux, je savais que quoi que je fasse c'était voué à l'échec... Il ne me demandais rien de grandiose, c'est vrai mais à long terme je savais que cela deviendrais malsain... et si nous étions rester ensemble que se passerait il ?? Je me verrais surement dans l'obligation de le laisser tomber un jour et ce jour comment le prendrait il ?? Il ne se rendait pas compte de cela et ne pouvait pas comprendre, il n'était pas à ma place, comment l'en blâmer...

« Tu ne comprend pas... à long terme que crois tu que sa aurait donné ?? Tu ne penses pas que sa aurais finis par devenir malsain ?? »

Je soupirais, cette conversation allait trop loin dans des sujets que je refusais d'aborder alors j'avais décider de prendre la fuite. Je ramassais mes affaires sans même prêté attention au tableau à moitié bruler qui maintenant ne valait plus rien. Il était remonté lui aussi et me demandait d'attendre, il savait très bien que j'allais fuir, il me connaissait assez pour cela. Je me tournais alors vers lui tandis qu'il s'approchait en s'excusant. Je baissais la tête un instant, m'interdisant de trouver cela attendrissant ou encore gentils de sa part... je ne devais faire barrage à tout sentiments !! Je me tournais alors vers le tableau désireuse de simplement changer de sujet en disant :

« Mon revendeur pouvait m'en donner dix miles dollars... partie en fumé... sans parler du fait que c'était une très belle toile !! » Je me tournais vers lui, je savais très bien qu'il ne s'excusait pas pour le tableau mais je voulais faire diversion, je le regardais alors dans les yeux en ajoutant : « Mais je m'en remettrais !! »

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mar 23 Aoû - 9:24

    S'il y a bien un don qu'Ezèkhiel détestait vraiment c'était celui de Catherina, ses gênes félins la poussait à se comporter différemment des humains lorsqu'il s'agissait de caractère, d'attendrissement et de sentiments, et cela n'allait certainement pas aller en s'arrangeant à cause du virus Alpha, dont Ezèkhiel était certain qu'elle l'ai contracté, ce virus lui donnait la possibilité d'être une panthère noir, et même si Ezèkhiel n'y connaissait pas grand chose, le félin semblait déjà plus féroce, ce qui veut dire moins docile, et c'est sans doute ce qu'allait devenir Cath. Les espoirs de retrouvailles commencèrent à s'envoler pour Ezèkhiel, il n'arrivait pas à comprendre comment son don pouvait prendre autant le dessus sur elle, l'empêchant de vivre " normalement ". Pourquoi ne pouvait-elle pas gérer sa vie comme elle l'entend ? Tout ceci dépassait Ezèkhiel.

    - " Arrêtes de croire que tu es condamnée à vivre seule, moi je n'y crois pas. C'est à toi de prendre le dessus sur ton don, et pas l'inverse... déjà qu'une partie de notre vie est gâchée par la contamination, ne perd pas le peu qu'il t'en reste Cath... "


    S'il y a bien une chose qu'Ezèkhiel a pu retenir de son apprentissage a Alcatraz, outre les entrainements forcés, c'est bien la phrase que Peter, ancien scientifique et proche ami lui répétait souvent lorsqu'il ne savait se contrôler : " C'est à toi de prendre le dessus sur ton don, ne le laisse pas t'avoir ! ". En fait, le don est le coeur du virus, est c'est sans doute pour cela qu'Ezèkhiel possède déjà une belle espérance de vie, car tenir vingt quatre ans avec le HGV c'est tout de même rare, et si il en est arrivé là c'est parce que c'est lui qui contrôle son virus, et non l'inverse. Il a su être plus fort que cette saloperie, la minimisant au maximum et la rendant puissante lorsqu'il en avait besoin. Ezèkhiel imaginait déjà que Catherina ne serait sans doute pas d'accord avec son hypothèse mais c'est pourtant bien la vérité, ça avait toujours fonctionné sur les personnes à qui Ezè expliqua cette technique, alors pourquoi pas sur elle ?

    - " Je ne sais pas ce que ça aurait donné Cath, c'est à une voyante qu'il faut demander ça, mais nous n'avons même pas pris la peine d'essayer de le savoir nous-même... Tu trouves ça réellement malsain d'éprouver un peu de bonheur en compagnie de quelqu'un, sans que celle-ci t'oblige à quoi que ce soit d'autre ? Je ne vois pas où est le mal honnêtement... "

    Une relation malsaine ? Mais que venait-elle inventer là ? La seule chose malsaine dans l'histoire c'est d'avoir pris la fuite plutôt que d'affronter cette peur. Le clan de la résistance sont des guerriers, et vous allez me dire que ces deux idiots on prit peurs de cette petite chose invisible à l'oeil, qui se glisse tranquillement dans les coeurs, bon ok parfois ça peut-être douloureux, mais si ça ne l'était pas ?! Imaginez ce qu'ils ont peut-être loupé.

    Finalement la jeune femme changea de sujet, comme si de rien était. Étrangement, Ezèkhiel n'était pas surpris, c'est ce qu'elle avait toujours fait lorsqu'un sujet la dérangeait, c'est une autre forme de fuite, mais s'en est une tout de même. Ezèkhiel soupira alors, haussant les épaules.

    - " Désolé pour la toile... ne te plains pas, tu gagne le triple de mon salaire trimestriel en un mois... " Il soupira à nouveau, en prenant un air désolé. " Et moi je ne m'en remettrais peut-être pas Cath..."

    Il avait profité de sa phrase pour retourner dans la conversation précédente, l'évitant ainsi de fuir. Il avait la folle envie de la tenir contre lui quelques instants, Ezèkhiel n'était pas un type très sympa, mais lorsqu'il avait des sentiments, cette carapace de grosse brute disparaissait, et il se sentait alors faible et stupide de se dévoiler ainsi.

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mar 23 Aoû - 11:59

Ezèkhiel ne pouvait pas comprendre, il ne pouvait pas comprendre ce que sa faisait d'avoir deux personnalité à la fois très distincte mais également très proche... Il y avait moi, la fille normal, celle qui aime s'amuser et la facilité et il y avait cette bête féroce qui aime également la facilité et l'amusement et qui pour cela est prête à tout, même à faire du mal aux gens. Ce sentiment je l'avais ressentis juste après mon réveille à l'hôpital il y a quelques années, j'avais mis un petit moment à comprendre mais dernièrement, cela ne faisait qu'empirer. Je pensais pouvoir le gérer, me reconvertir en cambrioleuse, me battre comme une super héroïne, tout cela je l'avais assimilé et j'avais même trouver sa assez cool tant que je pouvais contenir le reste... l'agressivité, la jalousie, la possessivité, le cotés aguicheur... mais à présent c'était différent, tout était décupler, tout était multiplier par mille. D'ailleurs il ne pouvait pas imaginer à quel point il était passé prêt de la mort tout à l'heure, à quel point j'en avais eu envie malgré moi et à quel point j'avais été sur le point de lui arracher d'un coup de dent la carotide... J'étais en train de devenir un monstre et j'avais de plus en plus de mal à me maîtrisé et à me retenir, à tel point que je me voyais déjà me métamorphoser et ne plus être capable de reprendre ma forme humaine, en somme, ne plus être capable de reprendre le dessus sur l'animal. Tout cela, il ne pouvait pas l'imaginé, il ne pouvait pas le comprendre, à première vue mon pouvoir était cool, mais comme tout dans la vie, c'était bien loin d'être aussi simple. Prendre le dessus sur mon don est une chose, prendre le dessus sur la bête que ce dons à créer en était une autre... pouvoir gérer le pouvoir que j'avais avant c'était simple en comparaison à l'évolution qu'il venait de subir, je savais parfaitement que c'était dut à ce foutue virus Alpha, j'avais probablement été trop proche lorsque l'explosion avait eu lieu... je l'ignore mais le fait est que ce nouveau virus me gâchais encore plus la vie que le précédent que je me sentais totalement démunis face à lui !! Je baissais de nouveau les yeux, je ne voyais pas quoi répondre à ce qu'il venait de dire, je refusais qu'il sache à quel point j'en étais arrivé et surtout, je ne voulais pas l'effrayé, je me contentais alors d'un silence et n'ajoutais rien à ses paroles lui laissant croire ce qu'il choisirait de croire... parfois c'est bien plus simple comme cela !!

La conversation partait sur un terrain que j'avais beaucoup de mal à suivre car il s'agissait de parler de nos sentiments. Il m'en voulait de ne pas être revenue vers lui, de n'avoir fait aucun effort pour tenter de construire quelque chose et quelque part je m'en voulais aussi mais je sais parfaitement que cela n'aurait servis qu'a nous faire du mal. De son cotés peut être qu'il aurait put y arrivé, peut être qu'il serait tomber amoureux même... mais au final, sa aurais été que plus douloureux lorsque sa se serait finis et je n'avais jamais voulut le faire souffrir !! Décidément, c'est un territoir dans lequel il est très dangereux que je m'aventure... Une fois encore je ne savais pas quoi lui répondre, je comprenais que je lui avais fait du mal mais je savais que sa aurait put être mille fois pire si nous avions essayé comme il le disait. Je baissais alors de nouveau les yeux en prenant enfin la parole dans un murmure coupable :


« Si tu savais à quel point c'est dure... dure de se dire qu'on est incapable d'accepter les sentiments des autres et qu'on ne les mérites pas... »

Que dire de plus, tout le problème était là dans le fond, je n'aurais jamais été capable d'accepter ses sentiments pour moi car dans le pire des cas ils m'auraient forcé à en ressentir aussi ce qui n'aurait été que plus douloureux encore lorsque je me serais sentie comme un animal en cage et que j'aurais pris la décision de fuir une fois de plus !! Mais tout ce que je voulais maintenant c'était changer de sujet, passer à autre chose et lorsqu'il s'excusa j'avais détourné le sujet sur la toile, d'ailleurs il me suivit sur ce sujet mais que jusqu'à un certain point et la suite une fois de plus me toucha bien plus qu'elle n'aurait dut, cela me fit l'effet d'un poignard en plein cœur. Je m'approchais de lui, le regardant dans les yeux levant la main doucement pour la poser sur son visage je dis :


« Tu sais que c'est faux, dans le fond, tu es bien plus fort que moi... tu sais exactement ce que tu veux et je sais que tu finira par trouver une personne qui te mérite !! Tu t'en remettra toujours bien mieux que moi car tu es plus fort !! »

Je lui adressais un sourire légèrement triste, j'aurais aimé être comme lui et savoir exactement ce que je voulais dans la vie, savoir assumer mes sentiments et mes montrer...

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mar 23 Aoû - 13:52

    Ezèkhiel buvait chacun des mots de son amie avec peine, c'est si difficile de voir une personne à laquelle on est attaché prisonnière d'un corps, l'empêchant alors de vivre convenablement. Ezèkhiel ressentait en Catherina une sorte de détresse, et rien que d'y penser cela l'accablait de douleurs. Elle ne méritait pas d'être autant martyrisée par son don, c'était une sorte de schizophrénie, sauf que la seconde personnalité était quand à elle bien réelle, et étant beaucoup plus forte que la jeune femme.

    - " Cath, ne dis pas que tu ne les mérites pas, s'il te plaît... "

    Il ne voulait pas entendre cela sortir de la bouche de la jeune femme, qu'aurait-elle fait pour ne pas mériter d'éprouver et de faire éprouver des sentiments ? Était-ce Alpha qui lui faisait dire d'aussi grosse bêtise ? Si Ezèkhiel avait envie de lui apporter un peu d'amour, ce n'est sans doute pas ce virus qui l'en empêcherai, Catherina avait le droit d'y goûter, même pour quelques simples instants, elle le méritait comme tout le monde. Vivre en ermite, l'homme l'a déjà fait, il a connu ça plus de la moitié de sa vie, et il sait de quoi il parle en disant que personne ne mérite de vivre ce qu'il a vécu. Soudain, une idée lui vint à l'esprit...

    - " Cath, je sais que tu as contracté le virus Alpha, moi aussi d'ailleurs ... Et je vois bien que tu as du mal à te battre contre lui, je t’avoue que c'est un peu mon cas aussi, je commence à être malade... Mais écoute moi, te souviens-tu de Peter Cavish ? Mon ami, anciennement scientifique , ce n'est pas un petit scientifique de bas étage, si jamais cette panthère prend le dessus, va le voir ok ? Je sais qu'il pourra quelque chose pour toi... Il pourra sans doute calmer la rage qui est en train de te ronger... "

    Peter Cavish était aux yeux d'Ezèkhiel la meilleure solution si jamais la jeune femme ne s'en sortait plus avec sa bête. L'homme n'était pas idiot, il savait très bien qu'il aurait eu une chance qu'elle revienne un peu vers lui si l'animal qui était en elle ne l'y empêchait pas. Il l'avait bien senti lorsque ses griffes se sont plantés sur son torse, ce félin était différent de l'ancien, plus puissant il finirait sans doute par anéantir totalement Catherina, afin qu'on ne voit plus que lui. Ezèkhiel refusait de voir la belle disparaître pour laisser place à un gros chat. Par fierté, il a des chances que la jeune femme refuse de l'aide, sans doute est-ce une des facettes du félins, mais Ezè lui en aurait au moins parlé, et il ne comptait pas la forcer à faire quoi que ce soit, ce serait égoïste de sa part de l'y obliger rien que pour pouvoir la garder tel qu'elle.

    Lorsque la jeune femme déposa sa main sur le visage du jeune homme, son coeur se mit à palpiter plus rapidement. Il ferma alors les yeux quelques secondes, l'écoutant attentivement. Lorsqu'elle s'arrêta de parler, il déposa sa main sur la sienne, la conduisant à sa bouche, avant d'embrasser celle-ci délicatement.

    - " Je ne suis pas si fort que ça, regarde moi, j'ai des troubles du comportement dû à la solitude, et le pire c'est que j'en suis conscient... Si j'étais si fort que tu ne le dis, j'arriverais à passer au dessus de tout ça, ma seule force se trouve dans mes capacités, rien d'autre. "


    Doucement, il s'approcha un peu plus d'elle, allant déposer un baiser sur son front avant de la prendre légèrement dans ses bras. Il emmena ses lèvres à l'oreille droite de la jeune femme avant de lui sussurer quelques mots.

    - " Je me sens seul et j'ai décidé d'utiliser Angela pour soigner un peu... Mais je vais tenter d'arranger cela, continue à me faire confiance s'il te plaît... "


    La voix de l'homme tremblait légèrement, l'idée de devoir perdre son amie pour qui il éprouvait toujours quelque chose lui était insurmontable, il voulait corriger le tir à tout prix, peu importe le sacrifice.

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mar 23 Aoû - 16:10

Dans le fond Ezèkhiel était quelqu'un de bien, je n'avais jamais penser autre chose de lui, jamais je ne l'avais vue se comporter comme le dernier des abrutis, sauf peut être tout à l'heure mais avec du recul il avait eu ses raisons et moi mes tords dans cette histoire, disons que nous étions tout les deux à blâmer. Mais il faisait vraiment partie des rares gens dans ce monde que j'estimais et pour qui j'avais de l'affection. Est ce que cette affection aurait put se transformé en amour... surement mais je ne l'aurais pas accepter car tout ce qui se transforme en amour chez moi, finis par se transformé de la distance et nous aurions au final tout les deux souffert. Alors non je ne méritais pas ses sentiments envers moi et sa j'en restais persuadé, mais j'étais également persuader qu'un jour il trouverait une femme qui en serait digne et que ce jour là il serait heureux, c'était tout ce que je pouvais lui souhaiter, d'être heureux !! Mais on sait tous que le bonheur sa ne pousse pas sur les arbres, c'est très dure à obtenir et très souvent il se transforme lui aussi en douleur et en tristesse... tout cela n'est qu'un cercle vicieux que j'ai déjà trop expérimenté dans ma vie et que je refuse d'expérimenter à nouveau. J'avais ses deux virus qui se battaient en moi afin de me modeler à leur manière, de me faire changer et de me manipuler et l'un de ses virus était bien plus puissant que je ne l'étais et je savais qu'il prendrait le dessus un jour, mais ce que Ezèkhiel ignorait, c'était le plaisir que je prenais à me laisser contrôler par ce virus, la délivrance que c'était pour moi d'être totalement libre, sans avoir à me soucier de rien et surtout ne me fier qu'a mon instinct... c'est quelque chose d'indescriptible mais tellement libérateur... du coup j'étais coupable de ressentir de tel chose, dans un sens ce n'était pas vraiment moi ce virus, mais moi j'aimais sa !! Qui peut se vanter d'avoir été vraiment libre ne serais ce qu'une fois dans sa vie ?? Il me parla alors du fait que lui aussi avait contracter ce nouveau virus et que c'était pénible pour lui aussi et me parla de son ami scientifique. J'eus un petit rictus d'ironie, je vivais avec un scientifique spécialisé dans les modifications génétiques et je n'avais même pas été capable de lui parler de mon soucis... d'ailleurs je l'évitais littéralement depuis la nuit ou je m'étais transformé sans le vouloir et que j'avais faillis l'attaquer. J'avais confiance en Ezèkhiel et donc en ses contacts mais je n'étais pas sur qu'il puisse vraiment m'aider, à ce stade, tout ce qu'il me fallait c'était un antidote et pas des cours pour apprendre à dresser une panthère noir très désagréable et agressive !! Cependant j'hochais la tête en signe positif avant de répondre :

« J'y penserais... »

Je savais qu'il estimait beaucoup cet homme, cependant pour ma part je ne le connaissait pas plus que sa et je n'avais donc pas vraiment confiance en lui. Après tout Ezèkhiel avait un charisme qui faisait que même les personnes sensé le tuer pouvaient devenir proche de lui... il n'y a qu'a voir avec qui il couche en ce moment, cependant je ne bénéficiais pas du même traitement de faveur ce qui me poussais à me méfier. Ses paroles étaient en train de me touche et de me troubler à la fois, j'avais envie de partir en courant sans me retourné mais je ne pouvais, je ne pouvais pas le laisser comme sa, pas encore une fois !! Je m'étais alors approché de lui en lui disant ce que je pensais sincèrement et en lui caressant doucement le visage, il posa alors sa main sur la mienne en la portant à ses lèvres avant de me répondre par des choses que me firent sourire :

« Si tu n'étais pas fort, tu n'en serais pas conscient du tout, ou alors tu le serais mais te refuserais à l'accepter... regarde moi, tu trouve que je suis mieux, je suis un animal qui régresse de jour en jour en devenant toujours plus sauvage et qui refuse tout sentiment d'amour... sans parler de mon goût pour ce qui est de prendre la fuite, mais là je ne t'apprend rien... »

Cette dernière phrase me mettait mal à l'aise et je baissais les yeux consciente que ce goût justement pour la fuite lui avait fait plus de mal que je ne l'avais imaginé... Il se rapprocha de moi, posant ses lèvres sur mon front avant de me chuchoter à l'oreille qu'il se sentait seul et que c'était la raison pour laquelle il utilisait la mercenaire, puis il me demanda d'avoir confiance en lui, je relevais alors la tête pour le regarder dans les yeux avant de dire :


« J'ai toujours eux confiance en toi, je sais que tu es quelqu'un de bien... mais es-tu sur de pouvoir avoir confiance en elle ?? »

Il venait clairement de dire qu'il l'utilisait mais se pouvait elle qu'elle aussi l'utilise sans qu'il s'en rende compte, afin de se rapprocher de la résistance ou d'autres contaminés... je suis bien placé pour savoir que la nature humaine est dure à changer !! Une question me vint alors à l'esprit, dans le fond sa ne faisait pas grande importance... ou peut être que si en fait...

« Est-ce que... est-ce qu'elle est amoureuse de toi ?? »

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mer 31 Aoû - 20:54

    La tournure que prenait la soirée, Ezèkhiel ne s'y était absolument pas préparé, il ne pensait pas que leur rencontre dériverait autant, et pourtant ce moment il l'avait attendu depuis longtemps déjà. Pouvoir se livrer à elle, lui faire comprendre quels sont et quels ont été ses sentiments envers elle, cela le libérait et en même temps il se sentait faible devant la belle, jamais il n'aurait pensé s'ouvrir ainsi. Catherina avait dit qu'elle penserait peut-être à voir Peter Cavish, mais le ton qu'elle avait employé ne semblait pas très convainquant aux yeux d'Ezèkhiel. Peter n'était pas un simple scientifique, il ne donnait pas de simple conseil pour vivre avec le virus, non, il créait aussi des " antidotes ", ses recherches lui avait permis de faire de nombreuses découvertes, comme celle qu'il a pu faire sur Ezèkhiel en lui permettant de pouvoir développer l'étendu de son pouvoir, afin qu'il ne se limite pas qu'à un seul élément. Évidemment, lorsque Ezèkhiel reçu l'injection, le virus HGV s'était à nouveau réveillé, l'obligeant de faire à nouveau un travail sur lui-même afin de pouvoir se contrôler et reprendre sa vie en main. Cet enseignement lui sert aujourd'hui pour contrôler Alpha, mais là, un saut chez Peter ne serait pas de refus.

    - " Excuse-moi d'insister... Mais Peter est un faiseur de miracle, il trouve des antidotes à tout et n'importe quoi ! Je suis sur qu'il peut calmer la bête... Je ne veux pas te voir disparaitre, je n'ai pas envie de troquer mon amie avec une panthère ... "

    Ces gènes félins, Ezèkhiel les craignaient, il allait s'emparer de la belle et alors elle disparaittrait derrière une fourrure noir comme la nuit. Se dire qu'il ne verrait plus son beau visage, et qu'il ne pourrait plus lui parler, cela l'effrayait, et ça n'a fait que s'amplifier lorsqu'elle lui avoua qu'elle régressait de jour en jour pour devenir de plus en plus sauvage. Lui serait-il alors un jour impossible de l'approcher ? Comme ces chats de gouttière que l'homme a déjà croisé et qui s'enfuyait à peine avait-il entendu le claquement de ses talons au sol ?! Cette réalité devenait de plus en plus difficile à entendre et l'homme préféra ne rien dire de plus.

    Un soulagement discret se fit entendre lorsque Cath le rassura en lui disant qu'elle avait toujours eu confiance en lui, puis elle lui posa une question dont il connaissait déjà la réponse... Cette question ne l'étonna pas, Cath avait toujours était méfiante face à l'étranger, tout comme elle ne devait pas avoir une réelle confiance en Peter, cela devait être pire face à Angela.

    - " Je t'assure, je peux lui faire confiance... Elle ne m'a jamais posé aucune question sur nous, et de toute manière je l'aurais faussé, je ne trahirais jamais ma famille ... "


    Sa " famille ", c'est bien ainsi qu'Ezèkhiel voyait ses compagnons de la résistance, c'était un cercle qui s'agrandissait de jour en jour, et l'homme a toujours adoré y faire parti et même y jouer un rôle important, il se considérait un peu comme un grand frère, contaminé depuis très longtemps, il aimait aider les petits nouveaux, surtout face à la difficulté que ceux-ci pouvaient rencontrer à cause du virus. Les trahir n'était pas absolument pas envisageable.

    Puis arriva alors la question fatidique, une question qui mit le jeune homme très mal à l'aise, pourquoi Catherina voulait-elle savoir cela ? Le ton hésitant laissait présager qu'elle avait en réalité peur de ce qu'allait lui répondre Ezèkhiel, cela la toucherait-elle de savoir qu'une femme le convoite ? Cela lui donnerait-il envie de le lui arracher ?

    - " Honnêtement... Je n'ai jamais vu quelqu'un autant à mes pieds, et je crois que c'est sa façon de me prouver son amour... "

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Jeu 1 Sep - 10:07

Sa devenait de plus en plus dure de me tenir là devant Ezèkhiel, de l'entendre me parler et de savoir que je ne pouvais rien faire... que tout ce qu'il voulait je ne pouvais tout simplement pas lui apporté... je ne savais pas s'il se rendait vraiment compte que c'était dure pour moi de résister, je tenais vraiment beaucoup à lui c'était d'ailleurs cela qui me poussais à résister autant que je le pouvais. J'avais pris conscience un peu plus tôt qu'il avait bien assez souffert par ma faute, et je ne voulais surtout pas refaire cette erreur, je voulais juste qu'il avance, qu'il continue à vivre sa vie, mais sa semblait si difficile de lui faire comprendre tout cela tandis que lui cherchait à tout prix un moyen de me sauver, de m'aider, quitte à me mettre en contacte avec son super scientifique... je ne l'avais jamais rencontrer mais il m'en avait longuement parlé à l'époque ou nous étions ensemble, il l'admirait et avait beaucoup d'affection pour lui, tellement que parfois cela était un peu flippant... pour ma part, un homme qui avait bossé pour le gouvernement et dont le job était de trifouillé nos gênes afin d'améliorer nos dons, j'avoue que je n'étais pas convaincue et que j'étais loin d'avoir confiance, cependant il n'avait pas tord sur un point, j'avais besoin d'aide et au point ou j'en étais déjà, est ce que je pouvais me permettre de faire la fine bouche et de me méfier de tout et de tout le monde ?? Peut être pas... je ne savais plus trop, d'ailleurs je ne savais même plus si c'était moi qui me montrais aussi méfiante ou si c'était ce foutue virus qui parlait pour moi !! Tout venait à se mélanger dans ma tête sa rendait les choses encore plus compliquer. Il ne voulait pas troquer son amie pour une panthère, et moi je refusais aussi que cela arrive, d'ailleurs même si la panthère prenait peu à peu le contrôle, pour l'instant j'arrivais encore à avoir le dessus donc je préférais ne pas penser aux lendemains. J'ai toujours été du genre à vivre au jour le jour, et mieux valait il que je m'en tienne à cela sinon ce serais la panique totale !! Mais si Ezèkhiel insistais, pour lui j'étais prête à faire un effort, et je poussais un soupire limite blasé en capitulant :

« OK... si tu es si sur qu'il puisse m'aider, je veux bien aller le voir !! »

Qu'est ce que j'avais à perdre dans le fond ?? Vivre en recluse toute ma vie car je ne peux pas approcher le gens sans pété un câble et devenir un animal sauvage assoiffé de sang, ou me faire capturer par le gouvernement qui me dissèquera et me tuera si j'ai un peu de chance, rapidement... C'est pas terrible comme choix, mais parfois il faut faire avec ce que l'on a. La proximité avec Ezèkhiel étrangement ne me dérangeais pas tant que sa, ou je me trouvais je pouvais entendre les pulsations de son cœur ce qui me calmais, c'était en quelque sorte apaisant... Si sa pouvait toujours être comme sa... Les questions dérangeantes vinrent alors, il me demandais si j'avais confiance en lui et je lui demandais si lui pouvait avoir confiance en elle... selon lui il n'y avait aucun soucis et il pouvait avoir pleine confiance en elle, je restais cependant sceptique, pour moi elle était une traqueuse et son but était de nous tuer tous !! D'ailleurs si je me trouvais en face d'elle à cet instant je suis presque sur qu'elle n'hésiterait pas... j'étais inquiète et je tentais de le camoufler du mieux que je pouvais, j'en venais alors à lui demander si elle l'aimait, une question qui pouvait sembler étrange mais pas pour moi... je sais ce qu'une femme amoureuse est prête à faire !! En l'écoutant répondre je me rendis compte que sa tenait plus de dévotion complète que de l'amour ce qui était encore plus dangereux !! Je le regardais alors dans les yeux laissant passer quelques secondes avant de reprendre la parole :

« Tu dois faire attention... tu n'as pas idée à quel point une femme amoureuse peut être dangereuse, c'est pire que tout crois moi !! »

J'en savais pas grand chose sur l'amour, mais j'avais vue des choses complètement dingue faites par des femmes amoureuses et trahis par celui qu'elles aiment... Je baissais les yeux encore un petit instant en demandant ensuite :

« Tu pense vraiment avoir un avenir avec elle ?? »


Je savais pas trop à quoi m'attendre comme réponse, ni même ce que j'aurais aimé entendre ou pas d'ailleurs, mais de toute manière je n’eus pas vraiment le temps d'y penser car d'un coup une alarme se mis en route et de l'eau se mit à couler du plafond... la toile brûlé venait de déclenché l'alarme incendie !!

« Merde, l'alarme incendie... faut sortir de là !! »

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Jeu 1 Sep - 16:04

    Le sourire vint jusqu'aux lèvres d'Ezèkhiel lorsque la jeune femme accepta réellement de se faire aider, enfin elle allait l'écouter, ce n'était pas une forme de soumission, il ne voulait pas la forcer à faire quoi que ce soit, mais il savait que ça ne serait pas dangereux pour elle, Peter est un homme qui a fait partie du gouvernement uniquement pour pouvoir exploiter d'avantage son génie, rien de plus, car lorsque l'on débute, l'achat de matériel est coûteux, alors il a bien été obligé de se sous-doyer à l'état avant de se construire lui-même, et puis après tout, cela n'a semble-t-il pas nuie à Ezèkhiel, alors ce n'est pas à une charmante demoiselle comme Cath que ça nuierait.

    - " Tu ne le regretteras pas, je te le promets ! "


    Enfin une promesse que pourrait tenir Ezèkhiel, il était certain qu'en la conduisant à Peter il n'y aurait aucun danger, Ezèkhiel a toujours eu le chic pour se faire un entourage digne de confiance, afin d'être sur de pouvoir compter sur eux en cas de pépins... Finalement, c'est Catherina qui mit l'homme en garde face à ses fréquentations, une femme amoureuse est très dangereuse ? Il faut avouer qu'Ezè n'en n'avait pas encore fait l'expérience, et ce que son amie lui disait là l'inquiétait un peu, serait-il possible qu'Angela deviennent un obstacle quand aux fréquentations du jeune homme ? Je veux dire un obstacle menaçant ? Ezèkhiel dans tout les cas, ne lui permettrait pas de faire du mal aux gens qu'ils aiment, il serait contraint de la détruire dans le cas contraire. Ezèkhiel n’eut le temps de lui répondre, que la jeune femme passa à une seconde question assez gênante, puis finalement l'alarme incendie retentit telle un cri le sauvant du malaise. Il fallait à tout prix disparaître avant qu'ils ne soient repéré, sans trop réfléchir Ezèkhiel attrapa la belle par la taille, la tenant alors contre lui, puis dans une propulsion de vent puissant il les projeta vers la salle de verre se trouvant à droite et finit par détruire le toit vitré, afin de disparaître un peu plus loin.

    - " Finalement tu as raison... Je ne suis pas quelqu'un de discret. "

    Cette escapade avait permit au jeune homme de reprendre un peu ses esprits, difficilement, il se contraint à la lâcher redonnant alors un espace entre leurs deux corps, il ne voulait pas qu'elle redevienne sauvage, ni ne souhaitait la forcer à rester dans ses bras, bien que par égoïsme il l'aurait bien garder. Finalement, la question qu'elle lui avait posé ne l'intimidait plus, et il ne voulait surtout pas qu'elle pense que c'était gênant pour lui d'y répondre.

    - " Pour répondre à ta question, honnêtement dans mon avenir il doit me rester à peine deux ans à vivre, peut-être un peu plus par chance, et tu sais qu'à force d'avoir ce que je veux je me lasse vite... Si je ne parviens pas à la convertir à la résistance et bien je me trouverais un autre avenir... Je n'ai pas envie de me dire que j'ai un avenir avec quelqu'un, j'ai déjà connu une déception ... "


    Ezèkhiel s'arrêta avant de mettre Catherina mal à l'aise face à sa dernière phrase, intelligente comme elle l'est, il n'y avait aucun doute sur le fait que la jeune femme du vite comprendre ses paroles.

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Ven 2 Sep - 10:04

La question était de savoir si j'allais regretter cette décision ou non... selon Ezè je ne le regretterais pas, je demandais à voir... je suis peut être trop méfiante c'est vrai, mais dans le monde actuelle mieux vaut l'être trop que pas assez selon moi !! Quoi qu'il en soit j'avais promis que je tenterais et rien ne m'empêchais de tenter une fois, après tout peut être qu'Ezè avait raison et que ce mec était un faiseur de miracle... ou peut être que ce n'était qu'un charlatant de plus... allez savoir !! Quoi qu'il en soit le fait que j'ai accepter cela lui faisait visiblement très plaisir, je le compris lorsque je vis sont visages s'illuminer d'un sourire sincère, c'était d'ailleurs la première fois de la soirée que j'avais le droit à un vrai sourire, pas un sourire sadique ou un sourire triste, un vrai de vrai !! Cela me fit alors sourire aussi, sa me faisait plaisir de le voire comme sa, je préférais sa que le mec triste ou encore celui qui est animé par une vengeance qui n'a pas lieu d'être !! Les questions suivantes pouvaient être un peu gênante et je ne savais pas vraiment pourquoi je voulais savoir tout sa mais le fait est que je voulais savoir. D'ailleurs en y pensant bien je savais pas exactement ce que je voulais qu'il me réponde, l'entendre me dire qu'elle était dingue de lui et qu'il voulait faire sa vie avec elle m'aurait rendue encore plus méfiante à son égard et cela m'aurait même fait un peu mal je crois, mais quand on souhaite le meilleur pour une personne on est bien forcé d'accepter... et l'entendre dire qu'il se sert d'elle et de son amour pour lui cela m'aurait surement fait peur... une femme amoureuse est dangereuse sa c'est un fait mais une femme amoureuse qui se rend compte qu'on se sert d'elle et que la personne en échange ne ressent rien... c'est pire que tout et j'avais peur de ce qu'il pouvait bien arrivé !! Au final il n'y avait pas de bonne réponses à ses questions c'était pas non plus des question piège mais je sentais dans le fond que j'aurais peut être mieux fait de m'abstenir de les poser !! D'ailleurs Ezè semblait lui aussi mal à l'aise par rapport à ses questions et il hésitait à répondre, dans un sens je le comprenais... mais il n’eus pas à être mal à l'aise bien longtemps car l'alarme incendie venait de se déclencher nous arrosant d'eau et réveillant surement le gardien, nous devions alors sortir d'ici au plus vite !! Je n'avais pas eu le temps de finir ma phrase pour le faire remarqué qu'il m'attrapait par la taille, en temps normal je me serais pas laisser toucher comme sa... ne vous méprenez pas, j'aime les contact humains, c'est même une des rares choses qui calme le félin en moi cependant je les aimes quand c'est moi qui prend les initiative et qui les choisis !! J'avais été un peu surprise, mais je m'étais laisser faire, ce que je regrettais quelques instant plus tard lorsque mes pieds quittèrent le sol... Il pris alors la parole, ce qui m'aurait fait rire normalement mais là j'étais trop crispé, je lui répondis alors :

« Quand à moi c'est officielle, je préfère mille fois garder les pieds sur terre !! »

Je sentais que j'allais être malade j'enfouis alors mon visage dans son épaule pour ne pas avoir à voire les paysages qui défilent autour de nous. Quelques instant plus tard je sentis à nouveau le dure sous mes pieds et je faillis perdre l'équilibre avant de me rattrapé à lui. Décidément c'était pas un truc que je ferrais tout les jours, je suis pas fait pour Loïs dans Superman !! Il me lâcha alors et je m'attendais déjà à quelques moqueries de sa part sur cet escapade, je le regardais alors avec un sourire en coin avant de dire :

« Si sa pouvait rester entre nous je t'en serais reconnaissante... »

Si jamais les gens apprenaient que j'avais jouer les piafs dans les aires... non sa collait pas avec ma réputation de félins !! Je me reculais un peu histoire de reprendre mes esprit après sa et il choisi cet instant pour répondre à mes questions posé quelques instant plus tôt. Je le regardais parler et attendait qu'il ait finis, baissant les yeux à la fin de sa phrase, le fait qu'il ne lui reste plus longtemps à vivre c'était quelque chose de pas vraiment choquant pour nous, moi même avec toutes ces conneries d'Alpha même avec les gènes félins j'étais prête à parier que je n'aurais pas neuf vies... mais la fin de sa phrase me fit mal. Je ne savais plus quoi répondre et au final j'avais raison, j'avais peut être pas eu envie d'entendre cela !! Je relevais alors la tête après quelques secondes et je m'approchais de lui avant d'ajouter :

« Crois moi, tu aurais finis par te lasser de moi aussi !! Et crois moi sa serait venue bien plus vite que tu ne le pense !! Tu n'as pas idée de ce que c'est que de vivre avec un félins... »

Vivre avec une fille qui vie la nuit, qui est cleptomane, qui est possessive, jalouse et qui facilement partir en vrille et se mettre à feuler... qui voudrait vraiment de sa ??

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Ven 2 Sep - 15:05

    Ouf, les deux jeunes gens étaient à présent hors de danger, bien que si les gardiens les aurait trouvé c'est plutôt celui-ci qui serait en danger. Il n'était pas utile de faire un carnage et de se fatiguer pour rien après-tout. La solution d'escapade d' Ezèkhiel n'avait pas été réfléchi, et il se rappela que lorsqu'ils furent dans les airs que les félins n'aiment pas trop jouer avec leur vertige. N'empêche qu'Ezèkhiel adora le moment où la jeune femme se blottit contre son épaule, ça lui donna presque envie de redécoller, mais il n'est pas assez égoïste pour agir ainsi. L'homme sourit lorsqu'elle lui demanda de garder ça pour lui, c'est vrai que de nature moqueur elle aurait pu en entendre parler pendant des jours, mais avoir peur du vide peut se comprendre. Lui, n'a aucune peur, ou du moins aucune me venant à l'esprit mis à part celle d'être seul. Oui, vivre seul est sans doute sa pire phobie, cela lui remémorerait beaucoup trop sa vie d'avant à Alcatraz, ou il était constamment replié sur lui-même, obligé de vivre reclus des autres.

    - " Ne t'en fais pas, je serais une tombe... Quoi que pour quelques beignets... hum "

    Évidemment tout ceci était dit sur le ton de la plaisanterie, il fallait bien qu'il la taquine un minimum tout de même, sinon cela ne lui ressemblerait pas, et on sait tous qu'Ezèkhiel reste toujours fidèle à lui-même, il est assez prévisible en ce qui concerne ses réactions, son caractère. Le seul moment où on ne l'attend jamais c'est lorsqu'il combat, car avec ses six maîtrise qu'il est capable de combiner, ses attaques sont toujours différentes et donc imprévisibles.

    Finalement, le sujet de discussion retomba sur la question précédemment posé par la jeune femme. Ezèkhiel ne savait pas trop ce qu'elle voulait entendre, il ne voulait pas lui dire qu'elle avait envie d'entendre, d'une part parce qu'il ne savait pas quelle était la bonne réponse, et d'autre part parce qu'il ne souhaitait pas être hypocrite, et de l'autre côté il avait peur de lui dire ce qu'elle n'aurait pas voulu entendre afin de ne pas la blessé, mais une fois encore il faudrait qu'il y ai une réponse qu'elle n'ai pas envie d'entendre, et ça c'était le plus grand mystère. Catherina n'est pas quelqu'un de limpide, et Ezè ne sait pas toujours lire en elle comme dans un livre ouvert. Posait-elle ces questions par simple curiosité, par méfiance, par jalousie, ou bien encore parce qu’il a un intérêt pour elle qu'elle n'ose pas s'avouer, et lui avouer ?

    Finalement la réponse de la jeune femme était semblable à toutes les autres, encore une fois elle se dénigrait, se rabaissait. Peut-être était-ce pour se rassurer, pour se dire qu'elle avait fait le bon choix en s'éloignant de lui, ou bien se détestait-elle à ce point pour pouvoir se refuser d'admettre que c'est quelqu'un de génial ? Enfin génial, peut-être pas pour tous, mais aux yeux d'Ezèkhiel elle l'était, son caractère collait tout à fait à celui d'Ezè et bien que celui-ci se soit un peu calmer depuis quelques temps, ils se ressemblent toujours au fond.

    - " Bah si j'ai quand même une idée de ce que c'est de vivre avec toi... Et je savais d'avance que je n'allais pas me lasser... Tu crois qu'une petite vie bien ranger ou ta petite amie dit amène à tout c'est passionnant ? C'est totalement rasant ouai ! "

    Ezèkhiel n'allait pas lui dire qu'il s'est éclaté avec elle, il n'allait pas lui dire qu'il adore son côté kleptomane parce que ça lui donne un côté farouche, il n'allait pas non plus lui dire que la jalousie et les clashs que ça engendre le fascine, et il allait encore moins lui dire à quelle point ça l'avait excité de la voir bondir sur lui tout à l'heure. Il n'allait pas lui dire tout ça car elle le prendrait sans doute pour un dingue, et pourtant c'est bien la vérité, et il ne pourrait jamais se lasser d'autant d'action, mais vous l'aurez compris, ça aussi il n'allait pas lui dire..
    .

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call Me Catwoman || Lost in the Darkness
avatar


© Crédits : © Ilyria
Messages : 1265
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 28
Localisation : San Francisco
Emploi : Voleuse
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Lun 5 Sep - 9:31

Voler ce n'était pas mon truc, ou peut être que sa aurait put l'être si sa avait été moi qui avait eu les commandes... Je n'avais aucune soucis de vertige, au contraire j'aimais même prendre de l'altitude et grimper un peu partout, mais voler c'était différent et encore plus lorsque c'était une autre personne qui avait le contrôle. J'étais sur de moi et en confiance quand j'avais le contrôle, et lorsque je ne l'avais plus, je perdait tout mes moyens, comme Ezèkhiel avait put le constater lorsque j'avais enfouis mon visage dans son épaule par peur. Je ne savais pas trop comment cela se faisait, j'avais confiance en lui, je savais qu'il ne me laisserait pas tomber et que nous nous écraserions pas, mais... c'était comme sa je n'y pouvais rien !! Une fois revenue sur terre j'avais poussé un soupir de soulagement, je n'avais jamais été aussi contente de retrouver le sol sous mes pieds et j'avais même lancer une plaisanterie en demandant à ce que cet épisode légèrement honteux pour moi, reste entre nous. Bien entendue Ezè répondit sur le même ton de plaisanterie comme quoi contre quelques beignet il pourrait peut être se mettre à parler et je le regardais en souriant avant de lancer à la suite :

« Tu ferrais un malheur dans la police si tu te fais acheter aussi facilement par des donuts !! »

Je riais en me moquant un peu mais par la suite je n'eus plus trop envie de rire car la conversation reprenait un caractère sérieux, voire même trop sérieux, mais dans un sens je ne pouvais m'en prendre qu'a moi même car c'était moi qui avait poser les questions dérangeantes et c'était moi qui avait lancer ce sujet. D'ailleurs je le regrettais un peu mais maintenant que c'était fait je ne pouvais plus revenir en arrière et je n'avais plus qu'une chose à faire, écouter et encaisser tant bien que mal. Faire du mal aux gens c'était en quelque sortes mon quotidiens, je leurs faisait du mal quand je les volais, quand je les tuais pour le compte de la résistance, quand je cassais leurs espoirs, mais ces gens là étaient tous des gens dont je me fichais éperdument et qui méritait pour la plus part ce sort !! En revanche, faire du mal à une personne à qui je tenais vraiment et qui comptais énormément à mes yeux, c'était autre chose et lorsque j'avais compris à quel point j'avais put lui faire du mal, sa me fit mal également. J'avais été égoïste, on pouvait voire les choses comme sa, je m'étais persuader que c'était mieux ainsi pour lui mais dans le fond peut être qu'il avait raison et peut être que la seule pour qui sa avait été mieux au final c'était moi... Je ne savais pas et je ne le saurais jamais, je ne voulais pas me dire que si j'étais rester j'aurais put être heureuse avec lui car sa me semblait tout simplement impossible, alors je préférais continuer à croire qu'il n'y avait jamais eu d'avenir entre nous !! Vivre avec une personne comme moi c'est loin d'être ce qu'il y a de mieux pour une personne comme lui en manque affectif, et si fragile... Il n'avait eu qu'un petit avant goût de ce que c'était que la vie avec moi, à cet époque le félin en moi ne prenait pas trop de place, bien moins qu'aujourd'hui, mais à ses paroles je ne put m'empêcher de sourire tristement en me demandant si j'avais bien eu raison... après tout, peut être qu'il y avait une personne dans ce monde capable de me supporter tel que j'étais et peut être que cette personne était en face de moi à cet instant... Ou peut être que penser sa était une fois de plus égoïste de ma part !! Je ne savais plus trop ou j'en étais et je sentais que toute cette histoire allait me peser et que les prochains jours j'allais cogiter un max afin de pouvoir y voire claire !! Je relevais alors les yeux, je ne savais plus quoi dire, plus quoi faire, j'étais totalement perdu, je m'approchais alors de lui à nouveau en passant une main derrière sa nuque, je le regardais quelques secondes dans les yeux avant de m'approcher et de poser mes lèvres sur les siennes en l'embrassant tendrement. Je ne savais pas trop ce que je faisais ou même pourquoi je faisais sa, peut être une pulsion sur le moment, peut être que ce n'était pas vraiment moi une fois de plus... si, si c'était bien moi et ce qu'il venait de dire m'avait juste fait prendre conscience qu'il restait encore de l'espoir pour moi, c'était donc ma manière de le remercier. Je me reculais alors rompant le baiser et en le regardant dans les yeux un léger sourire aux lèvres.

« Merci... »

Sur ce simple mot je m'éloignais, j'avais le sensation que le mieux que j'avais à faire à présent était de partir, de réfléchir à tout cela, d'être un peu seule...

_________________

Miss Nothing...
I am misused, I don’t wanna do be not your slave misguided, I mind it, I'm missin the train. And I don't know where I've been and I don't know what I'm into and I don't know what I've done to me. And as I watch you disappear into the ground my one mistake was that I never let you down so I'll waste my time, and I'll burn my mind on miss nothing, miss everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/

© Crédits : ©Devil / Shinedown
Messages : 213
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 24
MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath Mar 6 Sep - 17:06

    Le sourire lui était revenue lorsque Catherina plaisanta sur le fait qu'il serait bon policier s'il se faisait si facilement acheter par un donut's. Policier... Voilà bien un métier auquel Ezè n'avait jamais pensé, il trouvait que cela se rapprocher trop des militaires du gouvernement et il n'aurait aucune confiance en cette brigade payé par le gouvernement, mais on peut dire que son travail est un peu similaire, étant agent de sécurité à l'aéroport, le goût des beignets y est aussi mais pour être honnête, Ezè n'en est pas trop fan, la ligne sportive avant tout ! Enfin passons, il ne pu que s’esclaffer à sa blague et n'ajouta rien de plus, de toute manière la conversation avait dérivé sur quelque chose de plus sérieux.

    Ezèkhiel lui fit une déclaration sincère, sans trop en rajouter pour ne pas passer pour le type fleur bleu et un peu étrange sur les bords en même temps, et la réaction qu’eut la jeune femme il faut dire qu'il ne s'y attendait absolument pas, il l'espérait en secret mais jamais il aurait pu imaginer qu'elle finirait par l'embrasser. L'instant d'un baiser, il passa alors ses mains sur les hanches de la jeune femme, et prolongea un peu l'échange. Les pulsations de son coeur s’accélérèrent, et un frisson de bien-être lui traversa le corps, voilà si longtemps qu'il attendait un geste de sa part, et son souhait fut enfin exaucé. A cet instant, il oublia tout le reste, Angela, la contamination... Tout ça avait disparu de son esprit pendant un bref moment. Honnêtement, il n'eut même pas la présence d'esprit de se dire " pauvre Angela ", non en fait il s'en fichait et cela allait remettre beaucoup de chose en question, mais Ezèkhiel ne voulait tout de même pas se faire de faux-espoirs trop rapidement.

    Finalement, Catherina se retira, et Ezè remit alors ses mains dans ses poches. La jeune femme finit par le remercier, mais le remercier de quoi ? De lui avoir fait comprendre qu'elle n'est pas impossible à aimer, impossible à vivre ? Qu'il y a bien quelqu'un sur terre qui l’accepte comme elle est et l'apprécie à sa juste valeur et que cette personne est dans ses connaissances ? Ou alors remercier de l'avoir patiemment attendu ? Il ne savait pas trop pourquoi elle le remerciait, alors il ne fit que répondre par un clin d'oeil et un sourire gai en coin.

    Ezè la voyait reculer petit à petit, et il sentait que c'était le moment pour eux de se séparer, après cet évènement la jeune femme aurait sans doute besoin de réfléchir, et l'homme savait très bien qu'il n'aurait aucune réponse à ses questions immédiatement, il préféra donc la laisser s'éloigner, il recula de quelques pas à son tour, un sourire aux lèvres lui faisant un signe d’au revoir afin qu'elle comprenne qu'il n'allait pas l'empêcher de partir cette fois. De toute manière, il sentait qu'il la reverrait bien vite ...

_________________

(c) Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



OMG it's
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Comme si c'était hier... Cath

Revenir en haut Aller en bas

Comme si c'était hier... Cath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uprising, Saison 2 : Search & Destroy :: The City by the Bay :: North District :: Civic Center-